L’endettement des sportifs professionnels

Sport Business Academy > Patrimoine  > L’endettement des sportifs professionnels
endettement sportifs

L’endettement des sportifs professionnels

Qu’est ce qui explique l’endettement des sportifs professionnels ?

 

L’un des noms les plus retentissants à rejoindre les rangs des sportifs ruinés est Allen Iverson. Après des gains de 154 millions de $ dans la NBA et même plus encore avec les contrats de sponsoring, Iverson est maintenant ruiné. Un juge lui a ordonné de payer 860,000 $ à un bijoutier, mais une fois qu’il a révélé qu’il était dans l’incapacité de payer, le juge a ordonné la saisie de son compte bancaire. Cet exemple est juste le symbole d’un problème répandu chez les sportifs professionnels

 

Une courte fenêtre de gain potentiel

 

La problématique que rencontre les sportifs est différente de celle de tout autre professionnel : leur fenêtre de gain potentiel est très courte. Une carrière traditionnelle permet à un professionnel lambda de travailler durant 30 à 50 ans, tandis qu’un sportif est sur une fraction de cette période, 15 ans tout au plus. Cela impose au sportif retraité de manager ces gains pour que cela puisse perdurer tout au long de sa vie. Il y a donc une nécessité pour les sportifs de ne pas vivre avec le sentiment que leur salaire sera le même tout au long de leur vie.

 

Manque de connaissance financière

 

Selon le magasine américain « Sports Illustated » , la plupart des athlètes manquent de connaissance financière pour faire face à la gestion des importantes sommes d’argent qu’ils gagnent. Allen iverson, est un des nombreux athlètes qui ont vécu un style de vie basé sur leurs revenus maximaux, mais qui ont pourtant échoué à penser à l’argent dont ils auraient besoin après la fin de leur carrière
Pire encore, d’autres sportifs ont confiés leur argent à des avocats et autres conseillers qui les ont dirigé vers des investissements trop risqués .

 

Extravagance

 

Warren Buffett est peut être un des hommes les plus riches au monde, mais vous ne pouvez pas le savoir en observant sa modeste maison et son style de vie relativement simple. Il choisit un style de vie modeste parce qu’il sait que l’accumulation « de trucs » est contraire à une gestion d’argent pertinente sur le long terme. Beaucoup d’athlètes qui se trouvent en faillite ont vécu dans l’excès durant leur carrière et se retrouvent avec des biens presque sans valeur.

 

Retrouvez sur notre site toutes les informations pour devenir conseiller en gestion de patrimoine