Les erreurs d’un agent sportif à ne pas commetre

Sport Business Academy > Agent sportif  > Les erreurs d’un agent sportif à ne pas commetre
agent sportif pluridisciplinaire

Les erreurs d’un agent sportif à ne pas commetre

Les différences de conception du métier d’agent sportif

 

Pour une meilleure compréhension, jouons de nouveau au jeu des marchés boursiers. Dans le marché de la vente et de l’achat des actions, nous retrouvons une figure centrale que vous connaissez bien, qui est le courtier. Le courtier est un intermédiaire qui achète ou vend en votre nom une série d’actions et en facture une commission. C’est un intermédiaire.

 

Dans notre cas, je n’aime pas cette définition de l’agent sportif qui ne serait qu’un simple intermédiaire. De nombreux agents sportifs pratiquent le métier de cette façon. C’est respectable et il n’y a rien de mal à cela. En revanche, cela ne correspond pas à notre philosophie à la Sport Business Academy et nous ne souhaitons pas inculquer une vision si réductrice du métier à nos élèves.

 

Notre philosophie du métier d’agent sportif est que ce dernier doit être un compagnon, un conseiller pluridisciplinaire du sportif. Qui possède une connaissance globale sur tous les sujets et qui possède idéalement une expertise sur un domaine précis.

 

Mais, pourquoi l’agent sportif doit-il avoir une connaissance globale de tous les sujets s’il peut collaborer avec les experts des domaines concernés (fiscal, patrimoine, juridique etc) ? Parce que vous devez toujours avoir la maîtrise des décisions. Le choix d’un partenaire extérieur fait partie du processus de prise de décision. Et prendre des décisions de cette nature requiert une connaissance des sujets de la part de l’agent sportif.

 

En conséquence, avoir une connaissance globale des sujets vous aidera : premièrement à définir clairement la problématique de votre joueur, et de le rediriger vers l’expert qui aura une maîtrise plus profonde du sujet. Deuxièmement et c’est le point le plus crucial à mon sens, cela vous aidera à évaluer les recommandations de ces partenaires extérieurs d’une perspective critique et vous pourrez ainsi les challenger en les interrogeant de manière pertinente.

 

Ainsi, vous ne vous retrouverez pas dans une situation ou vous serez amené à croire sur parole tout ce que l’on pourra vous dire du fait de votre manque de connaissance sur le sujet.

 

J’insiste sur le fait que la confiance aveugle et sans contrôle est à abolir dans ce business.