La détection des joueurs à un âge de plus en plus jeune

Sport Business Academy > Recruteur  > La détection des joueurs à un âge de plus en plus jeune
dénicher talent football

La détection des joueurs à un âge de plus en plus jeune

Quelle est la meilleure approche pour détecter un joueur?

 

Nous avons déjà abordé la question d’une spécialisation précoce et comment cela peut être nuisible pour des joueurs talentueux de débuter l’entrainement « à plein temps » à un trop jeune âge. Pourtant, la bataille pour signer les meilleurs joueurs s’est intensifiée de manière indigne, dans certains cas, avec des clubs cherchant des joueurs de plus en plus jeunes. Les centres de formation ont la crainte de passer à coté du bon joueur au profit du club concurrent et, afin de faire face à cette concurrence, ils visent et signent des joueurs aussi jeunes que possible. Cela a conduit à une approche éparpillée et désorganisée du scoutisme.

 

Sur la base des types de joueur qui sont ‘recrutés’ par les scouts, il est évident que leur approche est myope et basique.

 

Pouvons-nous sérieusement juger le potentiel d’un joueur âgé de 9, 10 ou même 11 ans? N’est-ce pas trop tôt? Ne serait-ce pas meilleur si les jeunes joueurs étaient autorisés à progresser au niveau local, à aimer leur sport à un jeune âge – mais aussi et surtout, participer à une plus large variété de sports ? Cette dimension de variété des sports a été prouvée comme étant un facteur de contribution au développement des jeunes joueurs.

 

Des arguments très forts ont été émis dans ce sens et encouragent les jeunes joueurs à participer à une multitude de sports – afin d’enrichir leur développement multifonctionnel.

 

À 11 ans et plus, les joueurs posséderont plus d’aptitudes, d’agilité et de vitesse comparativement à leurs homologues spécialisés. Ces données sont vérifiées dans les centres de formation. Pour les catégories U12 et U15, les scouts doivent s’engager rechercher des joueurs « frais » pour compenser ceux déjà dans le système et qui semblent manquer d’aptitude physique et de vitesse. Le fait qu’ils soient dans le club depuis l’âge de 8ans devrait être un indicateur du problème.

 

Le meilleur exemple d’un joueur qui est entré «tardivement» dans le système des académies est Theo Walcott. Andy Ritchie, l’entraîneur des jeunes à Southampton disait de lui qu’il n’avait jamais rien vu d’équivalent auparavant. Walcott avait 13 ans lorsqu’il a intégré l’académie de football et il a inscrit un triplé pour Southampton dès son premier match contre Chelsea. De là, a débuté son ascension fulgurante vers le monde professionnel.

 

Le fait qu’il ait intégré une académie de football tardivement était la raison de sa fraicheur et de son naturel sur le terrain. Il a seulement commencé à jouer au football à 10 ans. Comme Walcott le professe, « Petit, je n’étais pas intéressé par le football. »

 

Ce que ces exemples mettent en lumière, c’est le gain en potentiel dont bénéficient les jeunes joueurs qui développent leurs capacités dans plusieurs sports à un très jeune âge.

 

Être recruté très tôt et jouer au sein des académies à un âge tout aussi précoce empêche cela.