Que recherchent les recruteurs chez les footballeurs?

Sport Business Academy > Recruteur  > Que recherchent les recruteurs chez les footballeurs?
Que recherchent les recruteurs chez les footballeurs

Que recherchent les recruteurs chez les footballeurs?

 

Que recherchent les recruteurs chez les footballeurs lorsqu’ils observent les joueurs et y a-t-il un secret pour dénicher un jeune joueur talentueux ? Immersion dans le monde du repérage des footballeurs pour savoir exactement ce que recherchent les recruteurs chez les footballeurs dans leur quête de nouveaux talents.

 

Bale était confiant, sans être arrogant

 

Gwynn Williams, ancien recruteur de Chelsea, a repéré John Terry alors que le capitaine de Chelsea était un milieu de terrain de 13 ans qui jouait pour le Senrab FC, équipe de la Ligue du dimanche. Selon lui, un joueur doit avoir deux qualités pour être à la hauteur.

 

Williams affirme que tout dépend de la Capacité et de l’Attitude, vous devez avoir les deux. La capacité, c’est la prise de décision sur un terrain. Les questions à se poser : Peut-il voir une passe en avant ? Peut-il battre un autre joueur ? Peut-il jouer un une-deux ? Si c’est un défenseur, se tient-il debout et intercepte-t-il plutôt que de tacler ?

 

John Terry était considéré un bon passeur de balle et pouvait monter et descendre sur le terrain. C’est un joueur qui ne manquait jamais une séance d’entraînement et était un leader dès le premier jour ; même au milieu de l’hiver, il portait un t-shirt et un short.

 

C’est cette même combinaison de qualités techniques et mentales qui a alerté Tottenham sur un jeune espoir de 17 ans à Southampton en 2007 : Gareth Bale.

 

Bale avait des similitudes avec Paolo Maldini à cause de son pied gauche et de son allure. Il fut contacté ainsi que sa famille. Il avait une personnalité merveilleuse. Il était très humble, mais aussi confiant sans être arrogant. Ces deux joueurs correspondaient au profil type de ce que recherchent les recruteurs chez les footballeurs.

 

Les joueurs doivent s’intégrer à la culture du club

 

Dans les profils que recherchent les recruteurs chez les footballeurs, il peut être difficile pour les recruteurs d’évaluer la personnalité d’un joueur avant qu’il ne rejoigne un club. Williams se souvient d’un ancien gardien de but de Chelsea qui avait commis une faute sur José Mourinho lors de son premier passage à la tête des Blues et qui n’avait pas réussi à faire une seule apparition en équipe première pour le club.

 

Lors du premier jour de Mourinho, il a dit à tout le monde qu’ils devaient se retrouver sur le terrain d’entraînement à 7 heures du matin. C’était un test pour voir à quel point tout le monde était engagé. Tout le monde y est allé à part un joueur, Yves Ma-Kalamby. Si un joueur n’a pas la faim et le désir, il ne pourra pas venir.

 

En tant qu’éclaireur pour Hull City, Williams effectuait des vérifications approfondies des antécédents pour évaluer le caractère d’un joueur. Il parlait aux anciens entraineurs, aux anciens coéquipiers afin de savoir comment se comportait un joueur en dehors du terrain. Il voulait savoir si le joueur était un buveur ? Est-ce un clubbeur ?

 

Le responsable des opérations footballistiques de Brentford, Robert Rowan, explique que les Bees recherchent des personnalités qui correspondent à l’éthique du club : “Si le club fait un investissement, quelle que soit l’importance de cet investissement, il est important que vous vous assuriez qu’il est aussi sûr que possible.

 

Les références peuvent identifier beaucoup de points positifs et beaucoup de points négatifs sur le caractère d’un footballeur. Il y a une forte culture à Brentford, ce qui rend fier le club. C’est pourquoi il est important que tout joueur rejoignant le club ne nuise pas à leur culture mais l’embrasse.

 

Il s’agit là d’éléments fondamentaux dans ce que recherchent les recruteurs chez les footballeurs.

 

Les données ne peuvent pas expliquer un joueur comme Modric

 

Brentford fait partie des nombreux clubs qui utilisent WyScout, Instatscout et Scout 7 – des logiciels qui fournissent des clips vidéo de joueurs du monde entier et des statistiques individuelles sur les signatures potentielles en un seul clic. Ces logiciels ne peuvent pas couvrir tous les éléments que recherchent les recruteurs chez les footballeurs.

 

Au sein du club, l’entraîneur en chef est chargé d’établir des profils de poste qui expliquent les attributs requis pour chaque poste afin de s’adapter au style de jeu du club. Ces profils sont ensuite traduits en format de rapport. Scout 7 mesure la qualité des réponses pour chaque domaine par rapport au niveau souhaité fixé par le chef scout. Le logiciel produit ensuite une liste de cibles potentielles en fonction des données saisies.

 

Mais les données peuvent-elles vraiment fournir le même aperçu que l’œil exercé d’un recruteur ? Damien Comolli a été critiqué pour avoir utilisé cette méthode pour recruter des joueurs à Tottenham et Liverpool et il admet que l’approche a ses limites.

 

La technologie n’est pas encore assez avancée pour expliquer la qualité d’un joueur comme Luka Modric. En effet, c’est un milieu de terrain qui ne marque pas beaucoup de buts ou ne fait pas beaucoup de tacles. Alors qu’est-ce qui le rend si bon ?

 

Des éclaireurs à Tottenham l’ont repéré en train de jouer pour le Dinamo Zagreb. Ils ont remarqué sa capacité à forcer un joueur à passer sur le côté ou en arrière parce que son jeu de position était très bon. De plus, son premier contact est toujours dans l’espace, ce qui signifie qu’il joue beaucoup de passes vers l’avant.

 

Le pari sur Di Canio – un génie

 

Si les vérifications et les données d’antécédents peuvent aider à établir le profil d’un joueur avant qu’une offre ne soit faite, il n’y a aucune mesure du sentiment d’excitation qui consume un recruteur lorsqu’il tombe sur un talent rare.

 

Les recruteurs recherchent toujours le joueur qui peut faire quelque chose de différent. Joe Cole était un très bon joueur. Il jouait au football pour les moins de 13 ans quand il avait 11 ans. Il avait toutes les capacités techniques. Il pouvait utiliser ses deux pieds, il avait un grand changement de rythme, il avait une vision. Il a permis à son équipe de battre des équipes 6-1 en partie grâce à lui.

 

Il est rapporté que Jose Mourinho aime le même type de joueur. Il aime les joueurs qui peuvent créer. Il aime les joueurs qui ont du flair et des capacités.

 

Redknapp affirme aimer les joueurs tels que Paolo Di Canio qui posent des problèmes à l’équipe adverse, et aimer les regarder sur le terrain d’entraînement. Lorsqu’il était à West Ham, il disait à ses joueurs de marquer Di Canio parce qu’il leur causait toujours des problèmes.

 

Plus tard, quand l’occasion s’est présentée de le faire signer, ce fut une une évidence pour Redknapp, même si tout le monde lui a dit qu’il le ferait virer. C’était un génie. Le grand intérêt de tout cela est de trouver un joueur comme lui, Modric ou Rafael Van der Vaart car ce sont des joueurs qui s’expriment. Ce qui est très important.

 

Si vous souhaitez prendre part à ce métier passionnant qu’est le recruteur dans le football, une formation exigeante au métier de recruteur de football vous permettra d’acquérir cette expertise et de vous positionner dans l’univers du football professionnel.

 

Nous suivre:
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram